COMMISSION
DEVELOPPEMENT SKI DE LOISIR

(DSL)

Photo RNC 2019 (21).jpg
47396373_212470309678727_3854264760501534720_n.jpg

COMMISSION DEVELOPPEMENT
DU SKI DE LOISIR

La décroissance du nombre de clubs

 n’est pas une fatalité

Il n’y a pas de génération spontanée de champion ni de skieur de compétition. La méconnaissance du Plan National de Développement (< à 10% des cadres passant par la Formation Des Cadres le connaissent), ainsi que des trophées du développement (en 2017, un seul club Alpes Provence a été primé contre 20 clubs des autres comités de ski)

 

A qui s’adresse-t-elle ?

A tous les clubs, de montagne comme de plaine, quel que soit leur éloignement des sites et des stations car fondamentalement la problématique est la même : il n’y a pas de génération spontanée de compétiteur, chaque skieur passe d’abord par l’étape « ski loisir » (de classe accueil à classe perfectionnement) avant de devenir skieur de classe expert compétiteur.

Cette nouvelle commission n’a pas vocation à opposer la compétition et le loisir, la compétition est permanente dans la vie, non pas pour battre l’autre mais pour s’améliorer par rapport à l’autre. Une politique, nationale tout comme régionale, de développement du ski ne peut être imposée et ne peut se mettre en oeuvre sans prendre en considération les besoins, contraintes et avis des acteurs de terrain dans chaque club.

En ce sens sa mission est d'accompagner les clubs pour le développement des pratiques multiglisses (organisation, encadrement, mobilisation, ..), s’assurer que les MF connaissent leurs prérogatives et disposent de statuts valides et conformes pour leurs pratiques.

ACTIONS DE L'OLYMPIADE  2018-2022

- stopper dès 2018/2019, la décroissance des activités ski- re-fédérer les clubs dont l’activité ski loisirs est en déclin- contribuer au développement global du CS AP (2e d’un point de vue nombre de compétiteurs mais très loin pour le loisir)

- remobiliser les présidents, dirigeants et cadres fédéraux

- programme à mettre en place avant le début de la prochaine saison Méthode- recensement des besoins et des freins auprès de chaque club- information sur les orientations nationale, sur le PND 2018/2022, sur les prérogatives des MF et responsabilités des présidents- mobilisation

 NOUVEAUX OBJECTIFS SAISON 2020 2021

 

Poursuivre l’accompagnement des clubs dans leur développement du ski.

 

Poursuivre la promotion de l’adhésion à la FFS vers les clubs identifiés susceptibles de nous rejoindre.

 

Inciter plus de clubs à déposer des dossiers structurés dans le prochain dispositif 2021 du Projet Sportif Fédéral de la FFS.

Contribuer avec le groupe de travail « Développement » à la simplification du dispositif 2021 et à la clarification des critères.

Inciter plus de clubs à s’inscrire aux trophées du Développement et du Bénévolat, conduisant les clubs « nominés » à bénéficier d’une contribution financière de la FFS à valoir sous forme d’AVOIR sur les formations fédérales.

Communiquer auprès des Clubs pour inciter les jeunes 17-21 ans à accéder aux formations fédérales, en coordination avec la Commission Formation des Cadres.

ORGANISATION DE LA COMMISSION

-disposer de la liste la plus exhaustive des contacts par club : présidents et cadres fédéraux
-repartant du bilan par club (fichier DSF et fond de contribution), prioriser les contacts :


1- clubs importants mais en perte de vitesse,


2- clubs plus petits mais à l’arrêt


3- clubs stagnants


4- clubs en développement significatif (voir courbes ci jointes)

 

  • rencontrer les présidents et les cadres fédéraux par club, (soirs ou samedis) clubs groupés ou individuels en programmant des réunions par région, avec relais de membres de la commission DSL (voir tableau d’estimation nbre réunions) pour :

  • présenter la nouvelle commission développement ski loisir

  • présenter le PND 2018-2022

  • faire connaitre les trophées du développement

  • présenter le bilan des cadres avec statut valide et non valide

  • présenter le programme des futures formations de la FDC

  • proposer programme d’accompagnement au développement

  • rappeler les règles, responsabilités, engagements fédéraux et prérogatives de chacun

  • inventorier les freins au développement dans les clubs rencontrés

  • analyser les raisons des désaffections des cadres et des adhérents

Le président sera le relais régional du chargé de mission « développement » de la FFS (fonction précédemment tenue par Samuel LOPEZ)

Membre de la commission DSL


Dominique VIVERET, Michel MONTEILLET et d’autres dirigeants qui se porteraient volontaires pour appuyer notre action

+ une dizaine de correspondants locaux (1 par région géographique)

)

Outils

 

- s’appuyer sur les formations des cadres fédéraux ainsi que sur leurs maintiens en compétences (formation continue) ce qui veut dire que cette commission formation des cadres, qui dispose d’un programme et de méthodes qui sont reconnus par l’échelon national de la FFS (DTN et CN de formation), est partie prenante dans la commission développement du ski.

 

- s’appuyer sur le PND (Plan National du Développement trop méconnu par l’ensemble des acteurs, clubs, dirigeants et cadres fédéraux) dont la future édition 2018-2022 va voir le jour prochainement,

 

- s’appuyer sur les méthodes et moyens de développement des activités ski que j'ai mis en oeuvre au sein de mon club de Venelles depuis 15 ans, club dont certains d’entre vous connaissez le dynamisme.
 

 

Budget prévisionnel de la commission DSL

- pour les actions de développement du ski, multiples contacts avec les clubs/présidents = frais déplacements pour réunions régionales les soirs ou samedis avant le début de la saison prochaine estimés à environ 2000€ la première saison (2 fois 10 réunions locales regroupant par région les clubs FFS locaux) (voir tableau d’estimation nbre réunions) ainsi que d’éventuelles réunions avec le chargé de mission développement ski de la FFS.

Moyens d'évaluation de l’efficacité de la commission DSL:

 

- point de départ l’état initial connu à ce jour (extraction des données FFS en date du 14/05/2018)

 

- état périodique à 6 mois et 12 mois

 

- rapport périodique de chaque réunion


- indicateurs de mesures avec histogramme :

  • évolution du nombre de clubs chaque année

  • évolution du nombre de titres par club

  • évolution du nombre de titres globaux du comité

  • évolution du nombre de cadres à statuts valides

  • évolution du nombre de cadres à statuts non valide mais inscrits en formation

  • évolution du nombre de cadres à statut non valides, arrêtant l’activité

 

 Fonctionnement de la commission DSL

 

- réunions de travail des membres de la commission DSL : 2h avant chaque CD

 

- réunions périodiques opérationnelles selon calendrier à déterminer lors des prises de contacts avec les clubs

 

- comptabilité gérée par la comptable du CD avec suivi de la trésorerie assuré par la commission DSL (base fichier déjà utilisé par la Commission FDC)